conteggio carte blackjack technique comptage

Au blackjack européen, le croupier tire sa seconde carte après le tour de jeu des joueurs.
Lorsqu'un joueur obtient deux cartes de même valeur, il lui est possible de séparer ces deux cartes afin de jouer avec deux jeux.La banque récupère alors la moitié de sa mise.À noter que le blackjack (une bûche et un as en deux cartes) est plus fort que 21 fait en ayant tiré plus de deux cartes.D'autres différences concernent également le nombre de splits successifs, la possibilité de doubler avec split et le nombre de points requis pour pouvoir doubler sa mise (en France sur n'importe quel score, mais parfois seulement sur 9, 10 ou 11 à l'étranger).Ainsi il a pu baser ses recherches sur des séries statistiques et des probabilités.Si le croupier ne fait pas Blackjack, deux situations sont possibles : Premièrement, le joueur gagne ; il perd son assurance mais empoche l'équivalent de sa mise initiale (bénéfice net 1/2 fois la mise initiale).Quel que soit l'endroit, le joueur n'a pas intérêt à prendre l'Assurance.En France, cette règle est cependant au bon vouloir des casinos (certains autorisent deux jeux maximum, d'autres trois jeux maximum).Si le joueur veut une carte, il doit l'annoncer en disant «Carte!».
Cette stratégie détermine quand tirer une carte, et quand s'arrêter.
Il est tout à fait possible de doubler après avoir séparé.
Si la première carte du croupier est un As, un joueur a la possibilité de s'assurer contre son Blackjack.
Pour cela, il doit ajouter la même mise que celle qu'il a jouée au départ.Stratégie de base, modifier, le Blackjack, contrairement à d'autres jeux, dépend également du choix du joueur, qui peut réduire l'avantage du casino, en jouant avec la stratégie de base.Cette technique requiert de nombreuses qualités telles qu'une grande aisance en calcul mental, savoir être concentré sans le montrer au croupier ni à la sécurité, un grand sens logique afin de modifier la stratégie de base et il faut également avoir le défaut d'être amoureux.Le joueur peut demander autant de cartes qu'il le souhaite pour approcher la valeur sans la dépasser.Il existe toutefois des variations dans cette stratégie de base, dépendant des règles utilisées par la maison et du nombre de jeux de cartes utilisés.Elle est néanmoins appliquée avec les règles communes dans la plupart des casinos américains contenant 6 à 8 jeux de cartes, comme.Elle détermine également lorsqu'il est préférable de doubler la mise ou de séparer deux cartes égales.Une règle particulière concerne la séparation de deux as dans la majorité des casinos, en séparant deux as, le joueur ne peut plus recevoir qu'une carte pour chacun des tableaux et ne pourra pas spliter à nouveau s'il reçoit un troisième.Le comptage des cartes permet deux sortes d'opportunités : le joueur peut miser plus lorsque les cartes restant dans le sabot sont à son avantage ; le joueur peut utiliser l'information sur les cartes restantes pour améliorer la stratégie de base pour des mains spécifiques.Thorp en 1963, et redéfini plus tard par Julian Braun et Stanford Wong, reste lun des plus simples.Lorsque les cartes sont distribuées, le joueur continue de compter mentalement les cartes qui sont jouées et détermine ainsi app per slot machine universale sil doit miser ou non : Plus le total est élevé, cest-à-dire si le taux de cartes à distribuer (10 points et As) est élevé, plus.En France, jusqu'en 2007, il n'était possible de doubler que si le score des deux premières cartes était 9, 10.Selon les règles de Blackjack appliquées par le casino, la stratégie de base peut réduire l'avantage de la maison à moins.